Le pain de seigle et ses bienfaits 

pain de seigle : le meilleur pain

Le pain de seigle représente à lui tout seul un aliment des plus complets. De nature plus saine que le blé, le pain de seigle est notamment plus réputé au nord et à l’est de l’Europe. Il est fabriqué à partir du seigle qui est une céréale absolument digeste avec des vertus notoires. C’est un pain très nutritif qui présente plusieurs effets bénéfiques sur le plan sanitaire, l’une des meilleures alternatives au pain conventionnel.

Présentation du pain de seigle 

L’expression seigle a progressivement intégré les langues à partir des années 1350. Il serait étymologiquement un mot latin signifiant « ce que l’on coupe ». Du nom scientifique Secale cereale, le seigle est une graminée de la famille des Poacées plus précisément originaire d’Asie. C’est une céréale panifiable, très nutritive qui était autrefois plus connue au nord de l’Europe ou la qualité du sol et le climat était plus favorable pour la culture. De nos jours, cette céréale à établir sa notoriété dans le monde.

Le pain de seigle est un produit obtenu à partir de farine de seigle. En effet, pour le qualifier de pain de seigle, il faudrait qu’il soit composé au minimum de 65 % de céréale, plus exactement de seigle. Dans le cas contraire, il est prénommé pain au seigle. Ce pain complet se décline en plusieurs variétés. Il s’agit notamment du Vollkornbrot qui est un pain de seigle fait de grain entier. Le schawartzbrot et le Dunkelbrot sont aussi fabriqués avec de la farine de seigle ; ils sont respectueusement du pain noir et du pain foncé.

Les vertus nutritives du pain de seigle 

Le pain de seigle est une source indéniable de nutriments. Il regorge naturellement de fibres très bénéfiques pour votre bien-être. C’est l’une des meilleures réserves naturelles de vitamines, de minéraux et d’antioxydants qui participent au maintien et à la protection de votre santé. Ce pain complet est de loin beaucoup moins calorique que le pain conventionnel. En effet, pour 100 grammes de pain blanc, vous gagnerez au minimum 285 kilocalories contre 250 kilocalories pour le même poids en ce qui concerne le pain de seigle.

 De plus, la consommation de 100 grammes de pain de seigle revient à octroyer à l’organisme 9 grammes de protéines, 48 grammes de glucides, 15 grammes de fibres alimentaires et seulement 2 grammes de lipides de surcroît insaturés pour la majorité. Une consommation régulière du pain de seigle garantit aussi le plein de micronutriments qui sont les vecteurs d’une bonne santé. Voici donc l’importance des micronutriments retrouvés dans le pain de seigle.

Le manganèse 

Le pain de seigle contient une quantité de manganèse adapté aux besoins d’une femme. La meilleure source de manganèse pour l’homme est surtout le grain de seigle ; toutefois, le pain de seigle n’en est pas moins bénéfique pour ce dernier. Le manganèse favorise notamment la prévention des nuisances engendrées par les radicaux libres. Il constitue le cofacteur principal d’une multitude d’enzymes, ce qui faciliterait plus d’une douzaine de réactions métaboliques.

Le sélénium 

Le pain de seigle est un excellent réservoir de sélénium. Il fonctionne en coordination avec l’une des enzymes antioxydantes les plus fondamentales dans la prévention de la constitution de radicaux libres dans le corps humain. Il intervient aussi dans le processus de conversions des hormones thyroïdiennes à la forme active.

Le phosphore 

Le pain de seigle contient aussi du phosphore qui est le deuxième minéral le plus exubérant de l’organisme. Il est indispensable dans le développement et dans le maintien des structures osseuses et dentaires. Le phosphore permet également de réguler le ph sanguin. C’est un minéral qui joue un rôle majeur dans la croissance des tissus et le renouvellement cellulaire.

Le magnésium 

Le pain de seigle regorge d’une quantité remarquable de magnésium. Ce dernier permet spécifiquement le renforcement du système immunitaire. Il est important pour la croissance osseuse et l’activité musculaire. C’est un minéral qui agit dans l’élaboration des protéines et qui favorise plusieurs réactions enzymatiques. Le magnésium est aussi important pour la transmission des influx nerveux véhiculés dans l’organisme et surtout pour le métabolisme de base.

Le fer 

Le pain de seigle est une excellente source de fer autant pour l’homme que la femme. Il est connu pour son rôle vital dans le transport de l’oxygène et dans la formation de l’hémoglobine. Le fer intervient aussi dans le renouvellement cellulaire, la production d’hormones ou de neurotransmetteurs.

Le zinc 

Le pain de seigle contient du zinc qui stimule plusieurs réactions immunitaires. Ce micronutriment joue un rôle vital dans la conception du matériel génétique, dans l’embryogenèse et le développement d’un fœtus. Il est essentiel pour la cicatrisation des lésions corporelles et la perception des goûts. Dans le pancréas, le zinc intervient dans le stockage et dans la libération de l’insuline qui régule la glycémie sanguine.

Le cuivre 

Le cuivre est un composant non négligeable du pain de seigle. Il est indispensable dans la synthèse de l’hémoglobine ainsi que celle du collagène. Il agit également dans la protection de l’organisme contre les effets néfastes des radicaux libres.

Les vitamines B 

Le pain de seigle contient une proportion importante de vitamine B1, B2, B3, B5 et B9. La thiamine qui représente la vitamine B1 est une coenzyme indispensable dans le processus d’élaboration d’énergie. Cette vitamine est très importante pour une bonne croissance au même titre que la vitamine B2 encore dénommée riboflavine. Celle-ci agit principalement dans la production d’énergie et de globules rouges par l’organisme. La vitamine B2 est indispensable pour les processus de réparation de tissus lésionnels et dans la synthèse des hormones.

Quant à la vitamine B3, en plus de participer à un bon développement du corps humain, elle interagit dans diverses réactions métaboliques. La vitamine B3 ou niacine est un micronutriment qui joue un rôle indiscutable dans la synthèse de l’ADN. Le folate ou vitamine B9 est très présente dans le pain de seigle. C’est une vitamine indispensable pour le fonctionnement adéquat du système immunitaire et du système nerveux. Il agit surtout lors de la synthèse du matériel génétique et au cours de la régénération cellulaire.

À cet effet, le pain de seigle est très recommandé pour les enfants et les femmes enceintes, car il garantit une meilleure croissance ainsi qu’un bon développement des fœtus. L’acide pantothénique qui est la vitamine B5 constitue une coenzyme non négligeable intervenant dans la bonne gestion de l’énergie produite par l’organisme. Sa participation est irrévocable dans la génération des neurotransmetteurs, la production d’hémoglobine et enfin la synthèse des hormones stéroïdiennes.

Le pain de seigle à travers ses constituants intervient sur différents systèmes de l’organisme. C’est un aliment complet qui peut servir de repas du soir et qui participe au bon fonctionnement de l’organisme.

le pain de seigle, bon pour la santé

Les bienfaits du pain de seigle sur le système digestif 

Le pain de seigle surabonde de fibres qui favorisent une meilleure digestion. Ces fibres stimulent notamment le processus d’absorption des glucides au niveau de l’intestin grêle, ce qui provoque indirectement la sécrétion d’insuline par le pancréas. Le pain de seigle, contrairement au pain classique, lutte contre la constipation à travers ses capacités à réduire la durée du transit intestinal. Il permet d’amplifier la quantité et la fréquence des selles. C’est un pain complet qui rend la défécation plus simple et facile pour les individus qui en consomment. Il optimise de surcroît le fonctionnement du côlon ce qui facilite une digestion plus rapide.

le pain de seigle, bon pour la santé

Le rôle du pain de seigle dans la prévention des maladies cardiaques 

L’obésité et l’hypercholestérolémie sont les plus grandes portes d’entrée de pathologies cardiaques dont l’hypertension artérielle (HTA).  La consommation du pain de seigle permet de prévenir tous ces facteurs de risque. En effet, les fibres en quantité suffisante retrouvée dans ce dernier favorisent la réduction de la proportion de cholestérol stocké dans l’organisme. Ces fibres stimulent la réabsorption dans le foie de l’acide biliaire qui est un dérivé du cholestérol dont la fonction principale est l’absorption de graisses.

L’acide biliaire contribue aussi à travers ses effets à une digestion plus adéquate. Le pain de seigle dispose de certaines propriétés lui permettant de limiter l’assimilation des matières grasses. Il va, de ce fait, réguler le poids corporel des consommateurs tout en provoquant une perte de poids chez les personnes obèses. C’est un aliment qui limite les risques de contraction de maladie cardiovasculaire en réduisant la concentration de cholestérol sanguin total, en particulier le cholestérol LDL. Il protège les consommateurs des infarctus et des accidents vasculaires cérébraux.

L’utilité du pain de seigle dans la prévention du diabète 

La consommation régulière du pain de seigle exposerait à de faibles risques de contraction du diabète de type 2. En réalité, il permettrait à long terme d’optimiser la tolérance du glucose, surtout chez les personnes à risque de faire du diabète de type 2. De plus, le pain de seigle contient de la phénylalanine qui stimule la libération de l’insuline dans l’organisme. Ainsi, une diète à base de pain de seigle vous protège du diabète, de l’HTA et de l’hypercholestérolémie.

Les propriétés anticancéreuses et antioxydantes du pain de seigle 

Le pain de seigle est composé d’isoflavonoïdes, de phytoœstrogènes et de lignanes végétales qui formeraient un ensemble explosif dans la prévention des cancers. Le pain de seigle est essentiellement reconnu pour ses effets préventifs contre le cancer du sein et du côlon. De plus, après la digestion du pain de seigle, il se produit généralement un accroissement de la concentration sanguine et de l’excrétion urinaire de l’enterolactone. Ceci amplifierait la réduction des risques de développement de cancer du sein.

Le pain de seigle est aussi connu pour être riche en antioxydants tels que le stérol, le cuivre, les acides phénoliques, l’alkylrésorcinol et biens d’autres. Ce pouvoir antioxydant du pain de seigle participe à la protection de votre organisme contre les dégâts causés par les radicaux libres. Ces antioxydants permettent aussi d’empêcher la formation de composés pouvant être à l’origine de stress oxydatif. Il s’ensuit évidemment une dégénérescence cellulaire qui vous met à l’abri des cancers, des pathologies cardiovasculaires et neurologiques. Le pain de seigle est très recommandé aux personnes âgées en raison de ces nombreux bienfaits.

Partager cet article: