Faire son compost à la maison

Le compostage est un processus naturel qui permet de décomposer les déchets organiques en matière fertile. Il est possible de faire son compost à la maison, en utilisant des matériaux tels que les déchets de cuisine, les coquilles d’œufs, les épluchures de fruits et de légumes, les feuilles, les brindilles et le papier.

Mais au fait on dit compost ou composteur ? Les 2 mots sont souvent confondus, mais c’est très simple : le composteur c’est le contenant, le compost : c’est le contenu, le rendu final.

Le bac à compost est un écosystème dans lequel les insectes et les micro-organismes (bactéries, champignons, vers de terre, etc.) sont chargés de transformer les déchets en un sol fertile, en engrais.

On estime que 100 kilos de déchets organiques peuvent donner jusqu’à 30 kilos de compost. Pas mal, non ? On vous en dit plus ci-dessous.

Pourquoi faire un compost ?

Les avantages sont nombreux :

  • Le compost est un excellent moyen de recycler les déchets organiques et de d’avoir de l’engrais gratuit pour vos plantes ou votre potager.
  • Il est facile à faire et ne nécessite pas beaucoup d’espace.
  • Ca évite de remplir votre poubelle de choses qui peuvent être utiles !
  • Le compost ne sent pas mauvais, un compost bien fait ne sent rien.
  • C’est ludique et pédagogique pour les enfants… et les adultes.
  • C’est bon pour l’environnement : vous réutilisez ce qui peut l’être, au lieu de le laisser brûler dans un centre d’incinération.
  • Pour lutter contre le réchauffement climatique : les déchets organiques qui se décomposent dans les décharges produisent du méthane, un gaz à effet de serre 21 fois plus puissant que le CO2. Le compostage permet donc de réduire les émissions de gaz à effet de serre.
du composte à l'engrais
du composte à l’engrais

Comment débuter mon compost ?

1. Séparer les déchets

La première étape consiste à séparer les déchets qui peuvent être recyclés (plastique, carton, papier et verre, entre autres) des déchets organiques. Vous pourrez ensuite utiliser ces derniers pour faire votre compost.

2. Choisissez un endroit chaud et ombragé

Tous les déchets organiques peuvent être compostés : les épluchures de fruits et de légumes, le café, les coquilles d’œufs, les feuilles, les herbes, etc. Tout ce qui est biodégradable peut être composté.

3. Commencez à remplir votre compost

Une fois que vous avez collecté suffisamment de déchets organiques, il est temps de les mettre dans votre bac à compost ou votre tas de compostage. Pour un compost réussi, le secret est très simple : il suffit de mettre une couche de déchets verts, puis une couche de déchets bruns et de continuer en alternant les couches.

4. Arrosez-le légèrement

Votre compost est rempli ? Arrosez-le un peu afin que les déchets soient bien humidifiés. Vous devriez arroser votre compost tous les jours ou toutes les semaines, en fonction de la chaleur et de l’humidité ambiante. Cela permet d’accélérer le processus du compost.

5. Mélangez-le

Une fois que vous avez ajouté suffisamment de matières compostables et d’eau, il est important de bien mélanger le tout afin que les différentes couches se décomposent uniformément. Vous pouvez utiliser une fourche ou un outil similaire pour retourner le compost tous les 2-3 jours.

6. Récoltez votre engrais !

Le processus de compostage prend généralement 4 à 6 mois. Une fois que votre compost est prêt, vous pouvez l’utiliser comme engrais naturel pour vos plantes d’intérieur ou d’extérieur ! Il doit être friable et sans odeur, utilisable sur n’importe quelle plante.

Que puis-je mettre dans un compost ?

Comme indiqué dans les étapes précédentes, il va vous falloir alterner des couches dites vertes et brunes, pour créer un compost de qualité. Il est important de bien les mélanger pour favoriser la fermentation. Lorsque vous les mettez dans votre compost, l’ensemble des composants doivent être secs.

Il est possible de mettre presque tous les déchets organiques dans un compost.

  • branches
  • papier journal (pas de magazines, pas de papiers plastifiés ou gras)
  • Tous les déchets de cuisine organiques : pelures, épluchures, coquilles d’œufs, restes de repas
  • Tous les déchets de votre jardin : déchets verts, gazon, reste de plantes et de fleurs, herbe coupée, feuilles mortes
aliments à mettre dans le composte
que peut on mettre dans le compost

Ce qu’il ne faut pas mettre dans un compost

On peut presque tout mettre. Presque. En effet, certains aliments et déchets ne doivent pas être mis dans un compost. Ces derniers peuvent ralentir la décomposition, nuire aux bactéries et aux vers, ou encore causer des odeurs désagréables :

  • les os et les coquilles
  • la viande
  • le poisson
  • la graisse
  • le fromage
  • les noyaux de fruits
  • les épluchures d’agrumes (orange, citron, pamplemousse, clémentines, mandarines etc.)
  • les écorces d’arbres
  • les déchets végétaux malades doivent être évités car ils peuvent contaminer le compost.

Ou mettre un composteur ?

Que vous soyez en maison ou en appartement, aucun problème, vous pouvez avoir un composteur et adapter sa taille à votre logement, à vos habitudes de consommation.

Dans une maison

Dans une maison, il est souvent plus facile de mettre en place un composteur dans le jardin. Il existe de nombreux types de composteurs sur le marché, alors choisissez celui qui convient le mieux à votre espace et à votre budget. Vous pouvez également opter pour un composteur interne si vous ne disposez pas d’un jardin. Les composteurs internes sont généralement plus petits et plus faciles à gérer, mais ils peuvent être plus chers à l’achat.

Dans un appartement

Dans un appartement, il est forcément moins évident de trouver la place adéquate d’un composteur. Cependant, il existe quelques solutions qui peuvent être envisagées : la première est d’utiliser un bac à compostage interne. Ceux-ci sont généralement assez petits et peuvent être facilement stockés dans un placard ou sous un évier. La seconde solution est d’utiliser un service de compostage collectif si votre immeuble en propose un. Ces services collectent les déchets organiques des résidents et les compostent ensuite dans des installations professionnelles.

L’endroit idéal pour installer son composteur

L’idéal est de composter directement sur le sol, dans un endroit éloigné de la cuisine et des enfants. Comme dit ci-dessus, il est également possible de composter dans un appartement, à condition qu’il y ait un balcon, un patio ou une terrasse.

Avant de passer à la construction, choisissez le bon endroit : il doit être situé dans un endroit ensoleillé et aéré, afin que les bactéries puissent se développer correctement et que le compost ne soit pas trop humide.

Comment fabriquer un composteur ?

Le plus simple reste bien entendu d’acheter des bacs à compost, vendus tout prêts dans le commerce. Vous pouvez les acheter dans les quincailleries, les pépinières et les grands magasins de bricolages, en grande surface.

Mais vous pouvez également faire le choix de réutiliser un récipient que vous avez déjà, comme une poubelle cylindrique en plastique avec un couvercle. Vous pouvez encore fabriquer votre propre composteur de jardin.

Puis choisissez le type de composteur que vous souhaitez faire. Vous pouvez par exemple utiliser une caisse en plastique percée de trous pour la ventilation, ou un tonneau en bois percé de trous également. Il est important que le composteur soit percé de trous pour permettre la circulation de l’air, ce qui est nécessaire au processus de compostage. Vous pouvez également fabriquer un composteur plus complexe avec plusieurs niveaux, ce qui est utile si vous avez beaucoup de déchets organiques à traiter.

Un composteur en bois

composteur en bois
composteur en bois

Pour fabriquer un composteur en bois, vous aurez besoin de quelques outils tels qu’une scie et une perceuse.

  1. Commencez par découper les planches de bois selon les dimensions souhaitées
  2. Assemblez-les ensemble à l’aide de vis et de chevilles, en mettant des 2 charnières pour faire un couvercle sur le dessus.
  3. Percez ensuite des trous dans le fond du composteur pour permettre à l’air de circuler correctement.

Un composteur en plastique

Si vous préférez fabriquer un composteur en plastique, vous aurez besoin d’un seau ou d’un bidon percé de plusieurs trous. Cela permettra également à l’air de circuler et évitera que le compost ne soit trop humide. Il existe également des composteurs tout faits en plastique que vous pouvez acheter dans le commerce.

Quels composteurs trouve t’on dans le commerce ?

Les composteurs les plus courants sont les bacs à compostage et les tas de compostage. Les bacs à compostage sont généralement construits en plastique ou en bois, et ont une forme cylindrique ou cubique. Ils sont pourvus d’un couvercle pour empêcher les animaux de pénétrer à l’intérieur et pour maintenir l’humidité. Les bacs à compostage sont faciles à utiliser et peuvent être placés dans un endroit discret de votre jardin.

Les tas de compostage sont une autre option populaire. Ils sont généralement constitués de matériaux recyclés tels que des palettes en bois ou des caisses en plastique. Les tas de compostage ont généralement une forme carrée ou rectangulaire, mais peuvent être faits selon vos besoins spécifiques. Les tas de compostage peuvent être plus difficiles à gérer que les bacs à compostage, car ils nécessitent un peu plus de travail pour retourner le compost.

Laisser un commentaire