La pierre d’Alun : cicatrisante et déodorante

Ma Pharmacie naturelle Ajouter un commentaire

Il y a quelques temps, ma mère m’a fait découvrir la pierre d’Alun. En fait, c’est un bloc de potassium qui a de multiples usages.

pierre alun deodorant_bobuse

(Source : Flickr/Bobuse)

  • la pierre d’Alun peut être utilisé comme cicatrisant (elle est astringeante et hémostatique). Par exemple, comme après-rasage ou après une épilation (elle évite notamment les poils incarnés, avis aux amateurs 😉 ),
  • elle aide à lutter contre l’acnée,
  • elle est efficace contre les aphtes,
  • elle peut servir de déodorant : en fait, la pierre d’Alun n’a pas de parfum mais supprime l’odeur de transpiration. La pellicule qu’elle laisse sur la peau lutte contre les odeurs sans empêcher la transpiration (qu’on le veuille ou non, il n’est pas bon de ne pas transpirer !).

Pour l’utiliser, il suffit de l’humidifer avant de la passer sur la zone à traiter. Simple comme bonjour.
Elle coûte environ 10 euros et dure un bon moment : j’ai là mienne depuis environ six mois et je ne la voit toujours pas diminuer.
C’est en tant que déodorant que je m’en sert été comme hiver. C’est tout à fait efficace. Je ne me sert plus que de mon déodorant “classique” que dans de très rares occasions.
Je pense que c’est tout à fait suffisant pour une transpiration standard. Pour une forte transpiration, ce n’est peut-être pas suffisant…

RSS Vous avez aimé cet article ? Abonnez vous au flux RSS !

5 commentaires sur “La pierre d’Alun : cicatrisante et déodorante”

  1. Jessica a écrit:

    Je la teste depuis 1 semaine : j’en suis très contente!
    Mon homme essaye depuis 2 jours, pour le moment il est content aussi.

    A voir cet été avec la chaleur…

  2. Emilie Beaudoin a écrit:

    Moi, je l’utilise depuis mars 2008.

    Et ça me convient tout à fait même pour faire du sport.

    Il n’y a vraiment que les jours de très grosse chaleur (en juillet à Toulouse) que le déodorant “classique” anti-transpirant s’est avéré nécessaire. Sachant que je n’aime pas en abuser car si notre corps transpire c’est que ça lui est nécessaire (celà permet de limiter l’augmentation de la température du corps).

    Pour ce qui est de la pierre en elle-même, elle ne s’use que très lentement. Je vous tiendrais au courant lorsque je l’aurais fini. Et donc de la durée qu’elle aura fait et de l’économie réalisée.

  3. Sophie a écrit:

    Bonjour Emilie,

    Merci, je connaissais les vertus de la pierre d’Alun, sauf pour les aphtes. Alors petite question : tu l’utilises comment pour les aphtes ? Tu la passes dans la bouche ? Pas facile ! lol

    Merci.

  4. Emilie Beaudoin a écrit:

    Effectivement, tout dépend de l’endroit où il se trouve.
    S’il est vraiment bien caché, tu peux utiliser le bout de ton doigt ou un coton tige que tu auras passé avant plusieurs fois sur la pierre.

    Tu peux aussi utiliser le Bicarbonate de soude seul ou, pour les aphtes les plus récalcitrants, avec du vinaigre ou du citron (mais attention là ça pique).

  5. Emilie Beaudoin a écrit:

    Apparemment, il existe aussi de la pierre d’Alun en poudre (merci Michelle).
    C’est peut-être la solution pour les aphtes trop bien cachés.

    Si quelqu’un essaye, ce serait gentil de nous tenir au courant.

Proposer un commentaire


Développement Durable 2009 - Coloc'A Terre Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion