L’Aloe vera ou Aloès (Aloe barbadensis)

Ma Pharmacie naturelle Ajouter un commentaire

L’Aloe vera a été repéré par les chercheurs pour son efficacité dans la médecine lourde (cancers, diabète, lupus, eczéma et peut-être même SIDA). Les molécules actives de l’Aloe vera sont désormais considérées comme une piste sérieuse par la recherche médicale de pointe.

aloe-vera

(Source : Flickr/Titanium22, licence cc)

Alors quelles sont les vertus de ce Remède d’harmonie ?

De la famille des liliacées succulentes, l’Aloe vera barbadensis est utilisé et consommé, depuis l’Antiquité. Jusqu’au milieu du XXe siècle, on utilisait l’Aloe vera sous forme de résine ou de poudre obtenues par dessication de la feuille. La pulpe, la partie la plus riche et la plus active de la plante, s’oxyde au contact de l’air et ce n’est qu’à la fin du XXe siècle que l’on réussit à la conserver par des procédés qui ne l’altèrent pas.
Aujourd’hui, on le recommande sous 3 formes (les seules à avoir très peu ou pas d’effet secondaires) : la pulpe, le gel et le jus.
La composition chimique de la pulpe d’Aloe Vera lui confère de nombreuses vertus médicales : anesthésique, puissamment cicatrisant et régénérant au niveau cellulaire, antibiotique, anti-inflammatoire, hémostatique, fortement émollient, hydratant, virulicide, fongicide, stomachique, cholagogue, astringent , détoxifiant, laxatif et vermifuge. Ainsi, l’Aloe vera a de nombreuses applications (c’est un peu long mais impressionnant…).

  • Actions dermatologiques : en gel, en pulpe ou en jus, hydrate et procure de l’élasticité à la peau, résorbe les rides, favorise la régénération de la peau, est émoliant, crée à la surface de la peau un film protecteur contre vent, sel, soleil ou particules. Assez doux pour la peau d’un bébé.
    Contre les pellicules capillaires ou pour prévenir la chute des cheveux, des frictions régulières au gel ou à la pulpe d’Aloe vera s’avèrent efficace.
    En cas de brulûre (y compris les coups de soleil), soulage immédiatement la douleur, réduit le risque d’infection et favorise la cicatrisation. Evite et traite les ampoules. Soigne engelures, gerçures, crevasses , écorchures, érythème fessier du nourrisson, irritations, boutons de fièvre, mycoses, dermatoses, la séborrhée, la rosacée, le prurit (dont anal et vaginal), l’exzéma et l’herpès (cutané et génital) car a un effet antiseptique, sans assècher. Atténue la douleur et permet la guérison des plaies. Favorablement complété par une crème ou une huile grasse contenant de la vitamine A, traite l’exzema atopique. Traite le Lupus Erythemateux Disséminé (LED).
    Préserve des vergetures. Maîtrise les problèmes d’acné et association avec une alimentation saine. Soulage les piqûres d’insectes et le Psoriasis.
  • Actions sur le système ORL : en jus, efficace sur les affections de gorge et douleurs d’oreille ou en bain de bouche. En gel, conseillé en massage (mélangé à du miel) en cas d’affections des muqueuses buccales et gingivales (aphtes , glossites, gingivites, stomatites, gerçures). Contre diverses affections oculaires (fatigue oculaire, orgelet, conjonctivite, cataracte,…) : bains avec jus d’Aloe vera frais dilué dans de l’eau.
  • Actions sur le système digestif : en gel, en pulpe ou en jus, traite le diabète, la constipation, les ulcères gastriques, les colites, les insuffisance ou troubles hépatiques (cirrhose par exemple), les problèmes de vessie et de reins (active la circulation dans les tissus et l’excretion). Soulage les crampes d’estomac et autres maux gastriques (digestion difficile, ballonnements, flatulences, mauvaise haleine d’origine digestive,…).
  • Actions sur les articulations : en gel ou pulpe, soulage les foulures, les entorses, les lumbagos, les luxations, les tendinites (frotter délicatement avec de la pulpe d’aloès congelée ou appliquer une poche de glace puis du gel ou de la pulpe d’aloès) l’arthrite, les rhumatismes, l’arthrose, les maux de dos (bains, massages au gel ou à la pulpe et cure de jus).
  • Actions sur le systèmes immunitaire : en gel, en pulpe ou en jus, stimule les défenses immunitaires non-spécifiques, traite les allergies et accélère la guérison de plaies en cas de blessures ou opérations.
  • Actions sur le système respiratoire : traite l’astme, la tuberculose en complément du traitement et les bronchites (inhalations de feuilles bouillies d’Aloe vera, et cure de jus).
  • Actions sur le sytème sanguin : en jus, favorise la circulation sanguine et l’oxygénation, équilibre le manque de fer (traite l’anémie) et désintoxique le sang.
  • Actions sur le système nerveux : en jus, limite le stress, la nervosité et les angoisses (un verre à liqueur avant chaque repas).
  • Actions générales : en pulpe ou jus, bon complément alimentaire indiqué pour les états de malnutrition ou de micro-carences en éléments vitaux. Permet d’éviter ou de traiter les états de fatigue physique et/ou intellectuelle, de surmenage, de stress répétés, ainsi que les troubles de la sénescence (en particulier, la mémoire défaillante).
  • Vous pouvez fabriquer votre propre gel mais il ne se conservera pas très longtemps. En vente, on trouve des gels stabilisés.
    Et attention, en usage externe l’utilisation doit être ponctuelle et modérée, pour les affections graves, elle doit être suivie impérativement par un thérapeute compétent.
    Par ailleurs, l’engouement récent pour l’aloès a propulsé des centaines de produits sur le marché qui ne sont pas tous irréprochables. Favorisez les produits vendu sous l’appellation 100% pur. (en supermarchés, dans certaines pharmacies et parapharmacies) et évitez les produits fabriqués à partir de la sève.

    Pour plus d’information :Passeportsanté.net/Aloès et/ou 01santé/Pharmacie naturelle/Aloès.

    RSS Vous avez aimé cet article ? Abonnez vous au flux RSS !

    6 commentaires sur “L’Aloe vera ou Aloès (Aloe barbadensis)”

    1. Hado a écrit:

      SVP Est ce l’aloès permet de traiter le glaucome? Et comment?
      Merci.

    2. Emilie Beaudoin a écrit:

      Bonjour,

      Je ne suis pas une experte mais j’aurais tendance à dire que non.
      Sous forme de poudre ou d’extrait, il risque même de l’aggraver. Selon le Docteur Yves DONADIEU de la Faculté de Médecine de Paris, sous cette forme, le glaucome est l’une des contres-indications à l’utilisation de l’Aloe vera.

      1) Les spécialités pharmaceutiques allopathiques contenant de la sève sous forme de poudre ou d’extrait (teinture principalement) sont souvent irritantes, à la longue, pour les intestins et présentent plusieurs contre-indications impératives qu’il faut bien connaître. Ce sont : les colopathies, les diarrhées, les syndromes douloureux abdominaux de cause indéterminée, les varices, les hémorroïdes, le glaucome et la grossesse.

      2) L’utilisation de la pulpe fraîche ou de produits en contenant sous forme stabilisée – A la lumière des travaux scientifiques publiés ces vingt dernières années, et des innombrables témoignages, dignes de foi, d’utilisateurs des quatre coins du monde accumulés jusqu’à aujourd’hui, il apparaît que la pulpe de la feuille d’Aloe vera

      o est dénuée de toute toxicité et d’une totale innocuité ;
      o n’a aucune incompatibilité avec d’autres thérapeutiques ;
      o ne présente aucune contre-indication ;
      o ne provoque aucun effet secondaire dans le cadre des modalités d’utilisation recommandées.

      Elle peut donc être utilisée à tout âge et en toutes circonstances sans la moindre arrière-pensée quelle que soit sa forme de présentation.
      Une seule petite restriction qui concerne les terrains allergiques. Tout en étant rarissime, il arrive que l’application de certaines préparations à base de pulpe d’Aloe vera provoque une légère allergie cutanée : éruption, démangeaisons, etc. Il faut savoir que, le plus souvent, ce n’est pas la pulpe qui est en cause mais une substance d’accompagnement. Pour s’en assurer, il suffit de faire un test avec de la pulpe fraîche: s’il ne se passe tien, ce n’est pas elle qui est en cause et il faut essayer une autre spécialité ; si les troubles réapparaissent identiques, c’est bien elle la responsable et il est alors préférable d’éviter tout usage externe quelle que soit sa forme de présentation.

      Source : VPMTI /ALOE VERA, Le Docteur en Pot et voir les écrits d’Yves DONADIEU.

    3. josselin martine a écrit:

      bonjour,
      Je souhaiterais savoir comment utiliser la gelée d’aloe-vera en cas d’ulcérations buccales.
      Je souhaiterais avoir une réponse rapidement car ce roblème me gène énormément pour manger.
      Dans l’attente de vous lire.

    4. Emilie Beaudoin a écrit:

      Simplement en bain de bouche 😉
      Le jus d’Aloe vera est plus indiqué. Pour le gel, vous pouvez le diluer dans un peu d’eau.

    5. chames a écrit:

      j ai utiliser le bidon de la pulpe d aloe vera mais je commence a avoir des démangeaisons au niveau du coude et des douleurs abdominale et aussi démangeaisons et début d une infection urinaire que faire ? es-que je continue a boire ou bien j arrête ?sachant bien que j ai remarquer une nette amélioration de l état de ma sante en général merci de me repondre

    6. Emilie Beaudoin a écrit:

      J’aurais tendance à vous dire d’arrêter.
      Il ne faut pas faire d’auto-médication. Si l’Aloe vera est très intéressant, il ne faut pas en faire un produit miracle.
      Si les démangeaisons et les douleurs abdominales disparaissent, vous pourrez penser que l’Aloe vera ne vous réussi pas (allergie? doses trop importantes ?).

      Pour l’infection urinaire, vous pouvez boire des tisanes de thym au miel (et même boire beaucoup de manière générale). Mais attention, ça ne doit pas trainer. Les infections urinaires peuvent être très grave donc n’hésitez pas à consulter si ça traine trop ou si ça s’aggrave.

      Pourquoi buviez-vous de l’Aloe vera ?

    Proposer un commentaire

    
    Développement Durable 2009 - Coloc'A Terre Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion