Les ressources “renouvelables”

EcoDico Ajouter un commentaire

On entend beaucoup parler d’énergies dites “renouvelables” en opposition aux énergies “non-renouvelables” ou fossiles.
Plus largement, on parle de ressources “renouvelables”.

Mais qu’es aquò ?

Au premier abord, il est facile de comprendre qu’une ressource “renouvelable”, contrairement à une ressource “non-renouvelable”, est une ressource infinie, inépuisable puisque capable de se régénérer.
Prenons par exemple, le cas du bois énergie considéré comme une ressource “renouvelable” en contraste par rapport au pétrole, bien connu pour être une ressource “non-renouvelable”.

Cependant le terme “renouvelable” est à utiliser avec précaution. En effet, il a tendance à faire oublier le facteur temps. Pour se renouveler la ressource a besoin de temps.
Dans notre exemple, le bois est considéré comme “renouvelable” car d’autres arbres vont pousser. Cependant tout dépend de la vitesse à laquelle nous allons couper le bois : si l’on coupe plus de bois en une journée qu’en fabrique un arbre dans le même temps, il va y avoir un problème d’épuisement de la ressource (même idée pour toutes les ressources animales et végétales, voir cet article).
De même, le pétrole pourrait être considéré comme une ressource “renouvelable” si l’on acceptait d’attendre… quelques milliers d’années.

Le renouvellement des ressources correspond à une cinétique. Une fois que l’on a compris ça, il est facile de comprendre pourquoi la première action de l’éco-citoyen doit être l’économie des ressources.

RSS Vous avez aimé cet article ? Abonnez vous au flux RSS !

4 commentaires sur “Les ressources “renouvelables””

  1. GMacqueron a écrit:

    Economie, mais aussi gestion raisonnée et durable de la ressource. Pour reprendre ton exemple du bois, cela peut consister en un approvisionnement en bois de forêt gérée durablement, que se soit de manière réglementaire (cas des plans de gestion forestière, obligatoires pour les forêts de plus de 25 hectares)ou normative (labels PEFC et FSC).

    Dans le cas du pétrole, il est possible d’accélérer le processus, en transformant chimiquement le charbon en pétrole (technologie CTF: Charcoal-to-Fuel), mais c’est horriblement polluant et émetteur de CO2. C’est d’ailleurs une des craintes des environnementalistes: qu’avec la raréfaction du pétrole, certains états riches en charbon (Chine, USA…) ne sautent le pas…

    Par ailleurs, il y a des énergies qui sont (presques, sauf à l’échelle cosmique) inépuisables: le soleil, le vent…

  2. Emilie Beaudoin a écrit:

    Merci pour ton commentaire éclairé GMacqueron. Tu as tout à fait raison.
    J’avais fait dans ce post un choix que je vais souligné ci-dessous. Je le précise car je ne souhaite absolument pas revenir sur ce que tu nous dis qui se suffit à lui-même.

    Pour ce qui est de la gestion durable, j’aurais dû préciser. Mais je voulais insister sur l’aspect économie de la ressource car nous sommes 6 738 143 947 sur Terre (selon le site Population mondiale à 10h31 ou 5h31 et 55s heure du pôle nord) : gérer durablement les ressources va devenir un véritable challenge (pour ne pas dire impossible) si nous continuons à consommer autant (entendez consommation des “pays riches”).

    Quand aux énergies (presque) “inépuisables”, d’autres problèmes doivent être soulevés. Par exemple, pour l’énergie solaire pour laquelle il faut savoir que fabriquer les panneaux solaires est extrèmement énergivore. Ce qui ne doit pas nous empêcher d’utiliser cette énergie !

    D’après moi (mais ce n’est que mon avis), la première priorité à l’échelle du particulier est de diminuer ses consommations (eau, énergie,…). C’est aussi l’action la plus aisée à réaliser et la plus économique.

  3. GMacqueron a écrit:

    Tout à fait d’accord. “L’énergie la moins chère et la moins polluante est celle que l’on ne consomme pas” (http://www.negawatt.org/),de même pour les ressources.

  4. Les ressources renouvelables sont-elles inépuisables ? a écrit:

    […] on parle de ressources “renouvelables”. Mais qu’es aquò ? Voici, à ce propos, un article écrit pour Coloc’A Terre le 30 octobre 2008. Au premier abord, il est facile de comprendre qu’une ressource “renouvelable”, […]

Proposer un commentaire


Développement Durable 2009 - Coloc'A Terre Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion