Coloc’A Terre et Copenhague

Autour de la Terre, EcoDico Ajouter un commentaire

A l’occasion de la conférence internationale (7-18 décembre 2009), je vous propose quelques articles pour mieux comprendre ce qui se joue à Copenhague.

Edit 20091218 : Voilà, Copenhague c’est fini. Vous en avez pensez quoi ? La discution est ouverte…

antartique-évolution05-rechauffement antartique-évolution06-rechauffement

Le 24 août 2005, à la verticale du pôle nord. La couleur bleue marque la mer libre et le rose la glace. Entre les deux, les couleurs rouge, orange, jaune, et verte indiquent des concentrations de glace dans l’eau de respectivement 90%, 70%, 50% et 30%.
Le 23 août 2006, au même endroit, montre une calotte bien plus réduite et, surtout une zone fortement craquelée. La silhouette de la Grande-Bretagne donne l’échelle
(Source : AMSR-E sur Envisat, crédit : Polar View, Leif Toudal Pedersen)


J’ai été faire un tour dans les archives et j’ai complété avec quelques nouveaux articles. Cet article, publié initialement le 06 décembre 2009, évoluera donc au cours de la conférence en s’enrichissant de nouveaux articles :

La problématique du réchauffement climatique

Historique

Les implications

RSS Vous avez aimé cet article ? Abonnez vous au flux RSS !

2 commentaires sur “Coloc’A Terre et Copenhague”

  1. GreG Durablement a écrit:

    Copenhague, une grande déception 🙁
    2 mois avant, je pensais que ça ne déboucherait sur rien, puis des actus et des rapports sont sortis, montrant que ce n’était pas si difficile que ça de lutter contre les émissions, des pays se sont engagés, fortement (pays de l’UE) ou symboliquement (USA, Chine). Je me suis mis à espérer et là, la douche froide.
    Une occasion manquée, en souhaitant que ce n’était pas L’occasion.

  2. Emilie Beaudoin a écrit:

    Je n’ai pas pu suivre l’actualité autant que je l’aurais voulu. Mais j’avoue que je suis d’accord sur toute la ligne :

    • réserve,
    • espoir,
    • déception.

    Et quelle déception ! Si ce n’était pas L’Occasion, il va falloir se dépêcher…
    A priori, on se tourne vers des accords bilatéraux (au mieux multilatéraux, loin de l’accord internationnal) où chaque pays s’engagerait comme il l’entend (dans la forme et dans le choix des objectifs chiffrés ou non). Mais est-ce que celà va suffire ?

    Avez-vous des idées pour rebondir ?

Proposer un commentaire


Développement Durable 2009 - Coloc'A Terre Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion