Déchets : ce qu’il faut faire, ce qu’il faut savoir

Mon EcoMaison Ajouter un commentaire

Evidemment, produire moins de déchets doit être l’objectif de chacun. Mais il faut aussi continuer à trier et à écraser nos déchets.
Voici 2-3 petites choses à savoir…

Eviter d’acheter les produits unidoses ou part individuelle (plus d’emballage, plus de déchets…). Ne jetez pas vos déchets n’importe où.

Pensez à trier nos déchets pour permettre leur recyclage.
Aujourd’hui, chacun trie environ 42kg d’emballages ménagers en 1 an. Cependant, il existe de fortes disparités selon le lieu d’habitation : en ville on recycle 26 kg/an contre 59kg/an à la campagne (Eco-Emballages, 2008).

Pensons également à écraser nos déchets. Cela permet de prendre moins de place et donc de réduire le nombre de trajets nécessaires à l’élimination des déchets.

Il suffisait d’y penser…

Pour info, sachez que le verre et les métaux sont recyclables indéfiniment.
Pour le papier, il faut rajouter un certain pourcentage (10% je crois) de fibres neuves.
Quant au plastique, tout dépend du type : le PET (ex. : bouteilles) n’est recyclable qu’une seule fois tandis que le PP (ex. : boite à bonbon) peut se recycler un peu plus (4-5 fois).

Notons aussi que le point vert ne permet d’identifier ni les produits recyclés, ni les produits recyclables. Il indique simplement que l’entreprise fabriquant le produit participe (grâce à une participation financière) au programme français de valorisation des emballages ménagers.
Les fonds ainsi obtenus sont reversés aux collectivités locales et servent à la mise en place de la collecte sélective des déchets des ménages. Un produit avec ce logo peut être non recyclable et non recyclé…

Il suffisait de le savoir…

RSS Vous avez aimé cet article ? Abonnez vous au flux RSS !

6 commentaires sur “Déchets : ce qu’il faut faire, ce qu’il faut savoir”

  1. Emilie Beaudoin a écrit:

    Voir : ADEME/Les déchets des ménages et ADEME/Les déchets ménagers dangereux.

  2. -- a écrit:

    Ce qui revient à nouveau à déplacer le fardeau moral sur l’individu, au détriment d’une réflexion sur la logique du système.
    Sur cette question, voir http://yannickrumpala.wordpress.com/2008/09/26/la-%c2%ab-consommation-durable-%c2%bb-comme-nouvelle-phase-d%e2%80%99une-gouvernementalisation-de-la-consommation/

  3. Emilie Beaudoin a écrit:

    Chacun ses avis.
    Cependant, il est plus facile pour le particulier d’agir directement pour la protection de l’environnement que de faire bouger la socièté toute entière.

    Il est toujours possible (si vous voulez aller plus loin) de participer aux actions d’une association. Et pour faire bouger la socièté, vous pouvez voter intelligemment (je parle içi en terme d’environnement : Ecoblog n’est pas un blog politique).

  4. Jessica a écrit:

    Je rebondis sur le fait d’écraser les déchets pour qu’ils prennent moins de place.

    J’ai visité le bâtiment de recyclage des déchets de ma société la semaine dernière. Il s’avère que dans les poubelles Bleue (sensés contenir que papier et plastiques non souillée) tous ce qui est considéré plus petit que le format ‘A5’ est automatiquement éliminé du circuit de recyclage par les machines de pré-triage pour être envoyé à l’incinération avec les déchets ménagés.

    Ils nous conseillent donc d’éviter d’écraser les petites bouteilles et de froisser ou de déchirer les papiers pour éviter que ces matériaux, qui sont pourtant recyclables, ne soient éliminés par erreur.

    Je ne sais pas si toutes les machines de tri fonctionnent ainsi, mais j’ai été très surprise de ce procédé !

  5. Emilie Beaudoin a écrit:

    J’avais toujours entendu la même chose que toi : “éviter d’écraser les petites bouteilles, de froisser ou de déchirer les papiers,…”.
    Or j’ai visité récemment une usine de traitement des déchets. Pour leur part, ce type de considération n’est plus un soucis pour eux.

    Apparemment, les techniques évoluent. Donc tout dépend de la filière qui suit…

  6. Jessica a écrit:

    Tant mieux ! Car c’est bien dommage de perdre tous ces matériaux même petits.
    Mais dans le doute je ne coupe plus les papiers et j’écrase plus les bouteilles.

Proposer un commentaire


Développement Durable 2009 - Coloc'A Terre Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion