Couches lavables

Mon EcoMaison Ajouter un commentaire

Selon le Canard enchainé (2008-09-24), Nicolas Sarkosy ne voit pas bien l’intérêt des couches lavables. Il aurait déclaré à ses ministres, Jean Louis Borloo, Nathalie Kosclusko-Morizet, Luc Chatel et Eric Woerth : “C’est quand même n’importe quoi, vous êtes entrain de flinguer le Grenelle de l’environnement. On avait réussi à avoir l’adhésion de tout le monde et vous êtes entrain de tout foutre en l’air ! […] Un jour, c’est la taxe sur les couches-culottes et même le retour aux couches lavables, je n’ai jamais rien entendu de plus stupide ! C’est revenir quarante ans en arrière pour les femmes. Le lendemain, c’est la taxe pique-nique. Et pour finir une taxe sur l’électricité. Quelle semaine !”

Les couches lavables actuelles n’ont plus rien à voir avec celles des années 50. Elles sont maintenant ergonomiques, d’élastiques et de scratch pour les fermer tout en étant repositionnable.

Une amie à moi les utilise et en es tout à fait contente. Alors quels sont les avantages des couches lavables ?

  1. Elles sont écologiques. La fabrication des couches jetables pour un enfant jusqu’à 2 ans et demi représente 4.5 arbres et 25kg de plastique. Ca fait moins de déchets : les couches jetables mettent environ 300 ans à se dégrader et utilisent 200 fois plus d’eau qu’une lavable pour être fabriquée donc les lavages sont compensés.
  2. Elles sont économiques (entre 8 et 15€ soit environ 650€/enfant y compris les lavages contre 2200€/enfant pour les couches jetables). Sans compter que les couches peuvent servir aux enfants suivants, se donner ou se revendre d’occasion.
  3. Elles sont meilleures pour la santé de nos bouts de choux. On trouve dans les couches jetables des produits qui sont interdit dans les tampons féminins depuis 20 ans (voir Mister Ecolo Guy #6). Par ailleurs, une étude à montré que la température est 2°c supplémentaire dans les couches jetables pourrait avoir un effet sur les capacités reproductives des petits garçons.
  4. Elles permettent à nos petits bouts d’être propres plus vite. Les couches lavables sont tellement absorbantes qu’ils ne se rendent même plus comptent qu’ils sont mouillés alors comment peuvent ils savoir quand aller sur le pot ? Par contre, le couches lavables sont suffisamment absorbantes pour leur éviter les irritations.
  5. Un avantage pratique : ne pas avoir à courir en acheter en cas de panne.

Les inconvénients tiennent surtout au lavage des couches : la fréquence des lessives (mieux vaut donc penser à avoir de nombreuses couches). De plus, une lessive de couche demande 2 cycles de lavage.

RSS Vous avez aimé cet article ? Abonnez vous au flux RSS !

4 commentaires sur “Couches lavables”

  1. Mickael a écrit:

    C’est clair qu’en France au niveau du gouvernement, rien n’est fait pour favoriser l’expansion des couches lavables. C’est dommage !
    Contrairement à ce qui est fait par exemple au Canada où il y a des subventions dans certaines régions pour l’achat de ce type de changes.
    Espérons que les mentalités évoluent.
    Nos 2 enfants ont été en couches lavables et si 3e il y a un jour, il le sera également 😉

  2. Mamadou a écrit:

    Je me demande ce qu’est une couche lavable…
    Pourriez vous me répondre au plus vite?
    Avec toute mon amitié
    Mamadou

  3. Emilie Beaudoin a écrit:

    En fait, pour se faire une bonne idée, il faut vraiment imaginer une couche jetable mais en tissus donc lavable.
    Ce sont des couches en tissus donc recouverte à l’extérieur de plastique ou mieux de caoutchouc.

    Le mieux c’est d’aller voir là : Ecobébé/Découvrir les couches lavables.

  4. Florian a écrit:

    je fais une recherche sur les couches lavables pour une conférence et je tombe sur votre articles. Quel gâchis. Qu’en on pense que chaque année c’est plus de 800 000 tonnes de déchets rien que pour les couches, cela devrait faire réfléchir notre président. cela fait 3% de nos déchets. En Belgique aussi il y a des subventions et à quand en France. dans notre département on gagne du terrain mais face à des messieurs qui n’ont jamais changé les fesses de leur enfant la bataille est dure.

Proposer un commentaire


Développement Durable 2009 - Coloc'A Terre Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion