Je composte, tu compostes, nous compostons,…

Mon EcoJardin Ajouter un commentaire

Pourquoi faire son compost ?

Faire son compost, c’est utile, durable et simple à mettre en place pour un particulier.

Avantages :
C’est un terreau particulièrement riche à répandre en surface ou à incorporer lors du rempotage.
Ça limite le volume de déchets à traiter. En moyenne près d’un tiers de votre poubelle est composée de déchets organiques.
C’est très économique : plus besoin d’acheter de terreau industriel. Il suffit d’acheter un bac à compost et encore ce n’est pas obligatoire mais c’est plus propre.

Inconvénients :
Quelques mauvaises odeurs mais si vous gérez bien votre compost ça ne devrait pas poser de problèmes.

Quel bac à compost choisir ?

Le seul conseil essentiel est de choisir de préférence un bac sans fond. En effet, il sera un peu moins pratique à utiliser mais il mettra directement en contact la terre et sa faune et vos éléments à composter. Cela permettra  un compostage plus rapide et plus efficace. De plus, votre compost sèchera moins vite et ne sera jamais détrempé.

Que mettre dans son compost ?

  • Si vous en avez, du compost plus ou moins à maturité pour permettre la colonisation plus rapide du nouveau compost par les bactéries et animaux à qui l’on doit le compostage.
  • Des branchages mais n’en mettez pas trop : ceux-ci vont se décomposer tout en apportant de l’air au sein du compost mais ils se décomposent plus lentement.
  • Les déchets verts de votre cuisine (vous pouvez aussi y mettre d’autres déchets organiques mais évitez : ça ne se décompose pas de la même façon et ça ne sent pas très bon).
  • Les feuilles mortes humides.
  • L’herbe coupée résultant de la tonte.
  • Les coquilles d’huitres et d’oeufs qui apporteront du calcaire ce qui neutralisera les sols accides.

Comment utiliser son compost ?

Pensez à bien tamiser votre compost avant de l’utiliser grâce à un grand tamis (mailles 15mm). Les particules trop grosses peuvent être recompostées.

Etalez votre compost en début de printemps ou utilisez le pour rempoter vos plantes d’intérieur.

RSS Vous avez aimé cet article ? Abonnez vous au flux RSS !

5 commentaires sur “Je composte, tu compostes, nous compostons,…”

  1. Cédric a écrit:

    Moi j’ai bien aimé cet article, on ne peut plus voter avec le système d’étoiles ?

  2. GreG Durablement a écrit:

    Pour ma part, je pratique le compostage (ayant la chance d’avoir un jardin) sans utiliser le compost (j’ai d’autres sources d’humus plus pratique).
    Mon but est surtout de réduire la quantité de mes déchets ménagers et de REDUIRE LES ODEURS des mes poubelles !
    Pour moi, c’est le principal avantage du compostage: un sac poubelle presque inodore et à vider moins souvent 🙂

  3. Emilie Beaudoin a écrit:

    Oups je corrige ça dès que possible…

  4. Emilie Beaudoin a écrit:

    C’est cool de préciser que c’est presque inodore.

    Par contre, tu nous laisses sur notre faim ! Quelle source d’humus utilises-tu ?
    Comment fonctionnes-tu exactement ?

  5. GreG Durablement a écrit:

    Bin… d’une famille de forestier, je connais les bons coins pour les champignons comme pour l’humus 😉
    Et puis je jardine peu, passant mon temps à déménager 🙁 je me contente de plantes rustiques qui survivent à mes absences sans avoir besoin de compost 😉

Proposer un commentaire


Développement Durable 2009 - Coloc'A Terre Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion