Une nouvelle année a commence… Voici quelques pistes de bonnes résolutions pour 2007

Chroniques Ajouter un commentaire

Voici quelques tuyaux pour faire quelques économies aux niveaux des transport, de l’alimentation et du logement…

  1. penser au covoiturage,
  2. utiliser les transports en commun, au vélo et autre mode de déplacement: laisser sa voiture au garage ne serait ce qu’une fois par semaine permet de moins polluer et de moins encombrer les rues. En ville, 50 % des trajets en voiture font moins de 3 km, aller travailler en vélo, roller ou à pied, cela est bon aussi pour faire de l’exercice,
  3. consommer local et de saison: on diminue ainsi la pollution engendrée par le transport de marchandises et on évite les emballages excessifs et la culture sous serres chauffées,
  4. préferer les produits bio,
  5. réduire sa consommation de viande permet de réduire la production de gaz à effet de serre… et surtout c’est meilleur pour la santé (une alimentation équilibrée, c’est aussi pas de viande le soir…),
  6. couper la veille des appareils electriques: si tous les francais adoptaient ce geste, on economiserait l’equivalent de la consommation electrique de l’ensemble de l’eclairage public du territoire metropolitain,
  7. utiliser des ampoules basse consommation: le remplacement d’une ampoule ne nuit pas au confort visuel et permet de faire également des économies sur la facture d’electricité,
  8. opter pour des chaudières à gaz performantes (double condensation par exemple, rendements supérieurs à 100%) ou biomasse (bois, pellet,…) parce que le parc nucléaire francais n’a pas la puissance nécessaire pour faire face à la demande de pointe et qu’EDF rallume donc des centrales thermiques (gaz, fioul). Au final, se chauffer à l’électricité est plus polluant que d’utiliser une chaudière au gaz ou fioul récente et correctement entretenue,
  9. pour l’isolation, en plus des isolations intérieure et extérieure, remplacer ses vitrages par des doubles vitrages performants,
  10. installer une Ventilation Mécanique Controlée (VMC, responsable du renouvellement de l’air intérieur d’un logement afin de garantir un air sain et de lutter contre l’humidité) dite hydro pour éviter jusqu’à 30 % de la fuite des calories vers l’extérieur dûe à la VMC classique (2000 kWh/an). Les modèles hydro sont reliés à des capteurs d’humidité, des capteurs de présence ou des mécanismes de minuterie qui activent la ventilation uniquement lorsque cela est nécessaire.
    Encore mieux: la VMC double flux, comporte des entrées et des sorties d’air et surtout un échangeur de calories entre l’air entrant (froid) et sortant (chaud). Ceci permet une baisse des pertes par ventilation de 70 % en préchauffant l’air neuf.
    On peut aussi utiliser un puit canadien (voir le billet Climatisation: à utiliser modérément),
  11. 40 à 60 % des besoins de la production d’eau chaude peuvent être fournis par des panneaux solaires, il faudra donc un appoint à base de gaz, de fioul ou de bois.
RSS Vous avez aimé cet article ? Abonnez vous au flux RSS !

Proposer un commentaire


Développement Durable 2009 - Coloc'A Terre Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion