OGM: c’est sûr, des hommes en meurent…

Autour de la Terre Ajouter un commentaire

Les OGM peuvent faire mourir de désespoir: le nombre de suicides a explosé depuis 2002, année de l’introduction en Inde du coton OGM.

Darli, petit village d’intouchables d’Inde, au milieu d’une plaine fertile, une banderole prévient qu’ici, champs et hommes sont à vendre. Chaque année, tout autour du village, des centaines de planteurs de coton se donnent la mort.
L’Etat du Maharashtra a recensé près de 4100 morts volontaires en 2004, cinq fois plus que dans les années 1990. Dans la seule région de Nagpur, une organisation locale de kisans dénombre plus de 900 suicidés depuis la mousson de l’an dernier. 71% d’entre eux avaient tenté l’expérience de la culture transgénique.
Dans les régions cotonnières, les murs des bazars agricoles sont recouverts de publicité pour les OGM. Capable d’éliminer certains vers rongeurs, les bienfaits de la culture du coton Bt sur les finances des kisans sont trés discutables. D’après les bergers cultivateurs, la culture du coton Bt est moins rentable que la culture de varièté non Bt (500 roupies/acres de moins).
Dasharoo Goma Atram, un intouchable de 52 ans, s’est pendu au toit de sa case en mai. Urkudabaï, sa femme, répète que les vers ont dévasté une partie de la récolte, malgré le Bt. Le paysan n’avait pu se payer que des “graines américaines” de contrebande. Personne ne l’a prévenu que les descendances illicites de graines OGM perdent souvent leur propriété insecticide au bout d’une à deux générations. La “graine américaine” miraculeuse, qui promettait aux paysans une jolie culbute grâce aux économies d’insecticide, a fait trébucher des milliers de villages dans la misère.

Les cultures de coton OGM ont été suspendues en Inde à la suite de nombreux suicides de personnes endettées pour payer ce coton très coûteux. Cette réalité à poussé le Comité indien d’approbation de génie génétique (GEAC) à admettre, après trois ans de pratique, que la culture des cotons Mech-184 Bt, Mech-162 Bt et Mech-12 Bt de Mahyco-Monsanto était un échec.

Voir : Pour un monde durable/Le piège meurtrier du coton OGM indien.

RSS Vous avez aimé cet article ? Abonnez vous au flux RSS !

Proposer un commentaire


Développement Durable 2009 - Coloc'A Terre Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion