Le liège : le meilleur système de bouchage

Autour de la Terre Ajouter un commentaire

Amorim, spécialiste du bouchon de liège et du conditionnement du vin, a commandé à PricewaterhouseCoopers Ecobilan une étude sur le cycle de vie et l’impact environnemental des différents modes de bouchage : bouchons de liège, bouchons en plastique et bouchons en aluminium. Réalisée en 2007 selon la méthodologie des normes ISO 14040 et 14044, cette étude a porté sur la mise sur le marché de système de bouchage utilisés sur les bouteilles de 75 cl de vin consommé en Grande Bretagne.

bouchon-liege_Epop

(Source : Wikimedia/Epop, domaine public)

Selon cette étude, le liège recueille un net avantage. L’étude révèle notamment que chaque bouchage plastique dégage 10 fois plus de gaz à effet de serre (GES) qu’un bouchon en liège et chaque capsule en aluminium en dégage 25 fois plus. Par ailleurs, la forêt de chêne-liège représenterait à elle seule un important puits de carbone, chiffré en 2006 à 4,8 millions de tonnes pour la seule forêt portugaise, pays d’où sont issus 54% des bouchons de liège vendus dans le monde.

Les conclusions confortent donc le rôle positif de ce matériau dans la rétention de carbone mais aussi dans la préservation de la biodiversité et le combat contre la désertification.



Voir : Actu-Environnement/Une étude sur le cycle de vie des modes de bouchage donne ”un net avantage” au liège.

RSS Vous avez aimé cet article ? Abonnez vous au flux RSS !

5 commentaires sur “Le liège : le meilleur système de bouchage”

  1. GreG a écrit:

    Heureux de voir que nos vieux bouchons de liège ,en sus de leur biodégradabilité, de leur caractère renouvelable, de leur odeur, de leur façon de “poper”, de la faciliter de les transformer en mille et un jouets flottants, sont EN PLUS “carbon-friendly”.

    Mais tant qu’il n’y aura pas de véritable étiquetage ou de taxe carbone, est-ce que les entreprises ré-adopteront réellement le liège sous prétexte que cela émet peu de CO2 ?

  2. Emilie Beaudoin a écrit:

    Ha ! Le doux “pop” du bouchon de liège…

    Pour répondre à ta question, cela fait toujours un argument de plus pour le liège.

  3. GreG a écrit:

    Tout a fait, et tant mieux ! Mais je ne peux m’empêcher d’être pessimiste sur la portée de ce type d’étude. Qui la lit ? Qui l’utilisera ? A moins qu’il n’y ait un lobby (sans notion de jugement) qui l’instrumentalise, comme dans le cas des agro-carburants. Peut-être des viticulteurs ou des chantres de l’AOC et du terroir…

    Franchement, une bouteille de vin avec un bouchon en plastique, qui apprécie ? Paye t’on réellement moins cher que s’il était en liège ? Quelle est la différence de coût ? Autant de questions existentielles qui mériteraient un débat public, non ? Il en va de la culture française, quelque part…

  4. Emilie Beaudoin a écrit:

    En tout cas, une chose est sûre. Il est bien moins agréable de déboucher une bouteille de vin avec un bouchon en plastique : celui-ci ne donne aucune indication sur l’âge du vin et sa qualité.

    Je reste un peu plus positive quant à l’impact d’une telle étude. Ne serait-ce que par l’information qu’elle apporte. Alors je diffuse…

  5. Les lectures de l’éco-blog #8 | L'éco-Blog a écrit:

    […] Etude et débat dans les commentaires sur notre vieux bouchon de liège […]

Proposer un commentaire


Développement Durable 2009 - Coloc'A Terre Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion