La migration bouleversée ou la vérification d’une expression

Autour de la Terre Ajouter un commentaire

L’expression populaire “une hirondelle ne fait pas le printemps” n’aura jamais été aussi vraie: la première semaine de décembre, le réseau des observateurs de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) signalaient des hirondelles un peu partout en France, y compris jusqu’à Dunkerque!

Si l’Hirondelle rustique forme le gros du contingent, on signale aussi quelques Hirondelles de fenêtre, une Hirondelle de rivage dans l’Aude et même une Hirondelle rousseline observée le 30 novembre en baie de Somme!
Et ce n’est pas tout. La Rousserolle effarvante, un passereau des marais, qui part théoriquement en août ou en septembre, était encore présente début décembre. Les oies ont tardé à quitter les contrées du nord de l’Europe pour venir passer l’hiver sous nos régions. Engoulevent d’Europe, Balbuzard pêcheur, Milan noir, Faucon hobereau, Cigogne blanche, Pluvier guignard, Chevalier stagnatile, Sternes pierregarin et arctique sont autant de migrateurs au long cours qui ont été signalés en migration qu’à partir de décembre.

Cette fois, la LPO l’a confirmé: la situation n’est pas normale! C’est un indice de plus des changements climatiques majeurs. La migration n’est pas un processus irréversible mais une stratégie adaptative comportementale des espèces face aux conditions environnementales. Une espèce migratrice peut se sédentariser au fil du temps. Mais, à présent, les choses vont trop vite et la plupart des scientifiques s’interroge sur la capacité d’adaptation des oiseaux dans un laps de temps aussi court.
La LPO s’inquiète également pour la migration retour de printemps. En effet, les espèces migratrices sont globlement insectivores or les insectes pourraient voir leurs rythmes biologiques boulversés. Dès lors, les oiseaux risquent de migrer dans des régions où les insectes ne seront pas ou plus présents car pas encore nés ou nés trop longtemps avant leur arrivée. Les oiseaux ne pourraient alors pas trouver les ressources alimentaires suffisantes pour assurer leur retour. Et, sans prédateur, les insectes peuvent se mettre à pulluler…

Selon l’article: Notre planète info/Y aura-t-il des hirondelles à Noël ? La migration est bouleversée.

RSS Vous avez aimé cet article ? Abonnez vous au flux RSS !

Proposer un commentaire


Développement Durable 2009 - Coloc'A Terre Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion