Eclairage public : quite à illuminer nos villes, autant le faire en respectant l’environnement

Autour de la Terre Ajouter un commentaire

Contrairement aux néons publicitaires, l’éclairage des voies public est inévitable pour des question de sécurité.
Mais là, des solutions alternatives sont possible…

lumiere-pollution

(Source : Photos Libres)


Tout d’abord, des capteurs solaires peuvent permettre aux réseaux d’éclairage public de s’allumer et de s’éteindre lorsque nécessaire (i.e. quand la luminosité ambiante le justifie, attention aux dérives…).
Ce système pourrait même être avantageusement remplacé par des capteurs de présence : les lampadaires ne s’allumerait que si quelqu’un passait.

De plus, les ampoules peuvent être économes en énergie.

Et enfin, l’énergie utilisée peut être d’origine renouvelable (ex. : lampadaire avec des panneaux solaires et/ou des éoliennes). Ces sources d’énergie pourraient d’ailleurs être utilisées pour d’autres fonctions (flashouilleurs, panneaux d’information,…).

RSS Vous avez aimé cet article ? Abonnez vous au flux RSS !

5 commentaires sur “Eclairage public : quite à illuminer nos villes, autant le faire en respectant l’environnement”

  1. eclipse a écrit:

    Nous, aux Ateliers de l’Eclipse ( http://www.ateliers-eclipse.com ), on est écolos avant tout parce qu’on aime les belles choses, la nature, le bois brut, la pierre ou le métal qui se patine doucement avec le temps.
    Alors quand on entend parler de nouveaux projets, comme de supprimer les ampoules à filament pour mieux protéger la planète, ça nous fait un peu mal aux omoplates. Les éclairages basse tension, ou même les LED, dégagent une lumière blafarde et industrielle, moche comme un pauvre néon de réfectoire, inhumaine et froide comme un éclairage public. Blanche comme un cul.
    Les Ateliers de l’Eclipse prônent la récup’ et le recyclage mais n’admettront pas l’invasion de n’importe quelle horreur industrielle et déshumanisante au prétexte d’économiser l’énergie. Ils soutiennent pleinement le PLAF, Parti de Libération des Ampoules à Filaments.
    Bisous naturels

  2. Emilie Beaudoin a écrit:

    Lol

    Je pense qu’il n’y a pas de quoi vous inquiéter. Les LED et autres ampoules basse consommation vont évoluer. Leurs lumières deviennent de plus en plus naturelle notamment grâce au travail réalisé pour les soins aux animaux (poissons, reptiles,…) et pour les serres.

    Il faut tout de même savoir que notre consommation actuelle (de manière générale) est trop importante pour la planète. Il faudra donc un jour faire des compromis.

  3. GreG a écrit:

    Il est toujours possible de conserver des ampoules à incandescence pour la décoration. C’est vrai que les anciennes ont un côté SteamPunk bien sympathique.

    Mais lorsque l’on cherche du fonctionnel, autant faire appel à la technologie, plus particulièrement si elle est durable. En haut d’un lampadaire à 8m de hauteur, même la plus brillante et belle des ampoules passe inaperçue. En revanche, elle consomme une grande quantité d’énergie et provoque le rejet de CO2 et de polluant, elle perturbe la physiologie des arbres, le comportement des insectes et des chauve-souris (en raréfaction et protégées) et voile notre belle Voie Lactée d’un rideau orangeâtre qui fait disparaitre des étoiles.

    Alors oui aux éclairages basse consommation, aux systèmes intelligents ! Mais tant qu’à faire, pourquoi pas sur du beau mobilier urbain en bois ou polychrome, art nouveau ou futuriste !

    Durablement,

  4. Yaglourt a écrit:

    C’est étonnant ce lobbying anti-basse consommation (et ça me fait marrer de la part de gens se disant “écolos”).
    Je me demande si ça ne viens pas des producteurs d’électricité, dont certains relaient de grosses bêtises (comme Hydro-Quebec pour qui “le remplacement des ampoules à incandescence va augmenter l’usage du chauffage et donc les émissions de gaz à effet de serre”).
    Ou alors ça vient de l’industrie des ampoules à LED, pour qui les fluo-compactes dégageraient de mortelles ondes électro-magnétiques…
    Enfin bref, réfléchissons un peu avant de relayer de telles énormités.

  5. Emilie Beaudoin a écrit:

    “Le remplacement des ampoules à incandescence va augmenter l’usage du chauffage et donc les émissions de gaz à effet de serre”.

    Incroyable !
    Autant de mauvaise foi je n’en reviens pas.

Proposer un commentaire


Développement Durable 2009 - Coloc'A Terre Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion